18 Mai 2018

La plateforme MYOC fait ses premiers pas !

Découvrez ici les premiers résultats et analyses de notre campagne de "policialisation".

La machine est lancée


L’équipe MYOC a lancé sa campagne de « policialisation », c’est-à-dire, prendre contact avec les candidats et les convaincre de s’inscrire sur le site.


 


Les programmes en cours d’élaboration


Tous les candidats semblent très intéressés par le projet. S’ils sont convaincus de l’utilité de la plateforme, ils n’en sont pas pour autant prêts pour s’y créer un profil. En effet, les programmes sont encore en cours d’élaboration. Entre la peur d’inspirer les autres où d’être les premiers à s’exposer à la critique, les candidats préfèrent attendre avant de dévoiler leur programme. Nous devrons probablement attendre juin/juillet avant de pouvoir prendre connaissance des premiers programmes de liste et ainsi pouvoir les comparer.


 


Nos premiers inscrits


Défi et MR arrivent en tête du premier MYOCStatistics. Néanmoins, ce n’est pas seulement le fait d’être inscrit mais bien de s’être créé un profil complet qui importe. A ce niveau-là, Charlotte Norlund-Matthiessen (MR-Ixelles) et Emmanuel de Hemricourt de Grunne (Défi-Saint Gilles) semblent déjà avoir une bonne idée des mesures qu’ils voudraient mettre en place dans leur commune. On remarque aussi que la politique n’effraie pas les très jeunes. Alexandre Somma (MR-Uccle-20 ans), Guillaume Delvaux (Ecolo-Woluwé-Saint-Pierre-18 ans) et Thomas Hermans (Cdh-Uccle-19 ans) ont bien l’intention de gagner leur place au sein de l’arène politique communale.


 


Engouement citoyen


 Si les candidats préfèrent prendre leur temps avant de s’inscrire, les citoyens eux n’ont pas attendu. Près d’une centaine de citoyens sont déjà inscrits sur le site. Parce que c’est aussi ça le projet MYOC : faire en sorte que les citoyens s’informent avant de passer aux urnes. Le site MYOC offre également la possibilité aux citoyens de faire des propositions pour leurs communes. De belles idées sont déjà présentes sur le site. Chers candidats, n’hésitez pas à vous inspirer auprès de ceux que vous désirez représenter !


 


Le compte à rebours est lancé, 5 mois pour convaincre les candidats de s’inscrire sur la plateforme MYOC ! Le challenge est d’envergue mais ne fait pas peur à l’équipe et ses, désormais, 40 ambassadeurs !


 

Sacha Henet, Co-fondateur de MYOC

Partager

Share on Facebook Share on Twitter Share on Linkedin