15 Octobre 2018

MYOC, l’heure du bilan !

Il y a 6 mois, nous partagions un constat : le désintérêt sans cesse grandissant des jeunes envers la politique, y compris au moment des élections. Si une multitude de facteurs en est probablement la cause, nous attribuions cela plus au manque d'information qu'à une absence présumée de citoyenneté. Rejoints par une dizaine de bénévoles, le projet Make Your Own Choice naissait : mettre en place un outil d'usage facile, permettant de comparer les programmes des candidats et des listes, selon les thématiques communales. Redonner du sens à notre démocratie représentative par le biais d’une information plus accessible, c’était cela le challenge MYOC !

Des candidats qui jouent le jeu de transparence


 


Beaucoup de candidats ont immédiatement compris l'utilité d'un tel outil à l'ère des nouvelles technologies et dans le contexte des élections de 2018. Nous remercions vivement les 850 candidats inscrits qui ont accepté de soumettre leur programme à la comparaison et ainsi de se prêter au « jeu » démocratique !


Tous n'auront cependant pas été convaincus par la démarche ou par son utilité. De manière générale, nous devons constater qu’il n’est pas simple de contacter les politiciens ou de les convaincre de participer à une telle initiative…


Nous tenons dès lors à nous excuser auprès des citoyens qui auraient voulu utiliser le site MYOC pour les aider à faire leur choix, et qui ont atterri sur une page vide, ou incomplète.

Les citoyens demandeurs de plus de transparence et d’information


 


Au lendemain des élections, notre constat est univoque : les citoyens sont plus que demandeurs de ce genre d'initiatives ! Vous avez été sans cesse plus nombreux à nous le faire savoir et à vous connecter sur la plateforme MYOC.be pour vous informer au mieux avant d’aller déposer vos bulletins dans les urnes.


42.440 citoyens se sont rendus sur notre plateforme ces dernières semaines, dont près de 25.000 la semaine dernière. Ils ont consulté plus de 292.000 pages (dont plus de 30.000 hier) !


La demande d’informations relatives aux programmes des candidats est donc importante, et comme nous l’indiquions ci-dessus, nous pensons y avoir répondu, à tout le moins en partie.


C’est ainsi avec beaucoup de fierté, mais aussi de reconnaissance, que nous dévoilons ces chiffres.


Nous profitons de la présente news pour remercier les « crowdfunders » de la première heure, les dizaines d’ambassadeurs MYOC et enfin l’équipe MYOC plus restreinte pour leur engagement citoyen et bénévole dans le projet.

MYOC, to be continued


 


Les élections étant terminées, c’est l’heure pour nous aussi de dresser le bilan du projet, tirer les conclusions d’une expérience riche, réussie mais qui pourrait être améliorée à de nombreux égards.


Notre engagement pour l’assainissement d’une démocratie représentative qui doit faire face à de nombreux défis et enjeux, ne pourrait se terminer ainsi. Nos ambitions et idées sont nombreuses. Nous ne manquerons évidemment pas de vous tenir informés des suites données au projet MYOC et accueillerons avec beaucoup d’intérêt vos éventuels feedback ([email protected]).


Dans l’attente, n’oubliez pas que la démocratie comme exercice du pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple n’a de sens que si les citoyens ne se contentent pas de se rendre à des bureaux de votes tous les 6 ou 5 ans. Le lien démocratique doit s’entretenir durant toute la durée du mandat politique.


Alors participez à la vie politique, prenez le temps de vous informer, jouez ce rôle de contrôle qui vous appartient. Cela afin de montrer à ceux qui vous représentent que les portes du conseil communal laissées ouvertes le 14 octobre, ne peuvent se refermées le lendemain des élections…


 

Maude, Sacha et Cédric Henet, Fondateurs de MYOC

Partager

Share on Facebook Share on Twitter Share on Linkedin