Présentation du programme

L’enseignement est au coeur de mes préoccupations. Dans une société en pleine mutation et en perte de repères, il est essentiel de rendre à l’école ses lettres de noblesse. L’environnement, la mobilité et la qualité de l’air sont des enjeux essentiels qui nous engagent aujourd’hui mais pointent aussi notre responsabilité envers les générations futures. Le degré de civilisation d’une société s’apprécie au regard de la façon dont elle traite les plus fragiles. Vous ne serez donc pas étonnés d’évoquer le droit des personnes en situation de handicap, celui des plus âgés, des moins favorisés. Il convient de veiller à lutter contre toute forme d’exclusion et de discrimination, de racisme et d’antisémitisme. Cela passe par l’éducation à l’esprit critique, la connaissance, la culture. Ne passons pas sous silence le bien-être animal. Faisons d’Uccle une commune pilote en la matière.

Mes 4 mesures phares

  • 1ère

    Donner du sens à l’école

    Enseignement Enseignement

    Susciter l’intérêt et la volonté de développer ses compétences intellectuelles, techniques et artistiques dans un monde en pleine mutation, maîtriser le français, éduquer à l’esprit critique, inculquer d’autres langues de façon ludique et efficace, constituent les grands enjeux de notre enseignement. Comme rendre systématiques les dispositifs d’inclusion des élèves souffrant de handicaps ou élargir l’offre d’enseignement communal destiné aux élèves autistes. Comme poursuivre la mise en place de dispositifs visant à lutter contre le harcèlement qui touche un élève sur trois et constitue un véritable fléau.

    0
  • 2ème

    Respirer à pleins poumons

    Environnement Environnement

    Un nouveau Plan Communal de Mobilité est à adopter. Il veillera à un meilleur partage de l’espace public entre piétons, cyclistes et automobilistes. Il convient de fluidifier la circulation des trams et bus ne se trouvant pas en sites propres, afin d’inciter à leur usage. Il faut résoudre les engorgements de la Chaussée d’Alsemberg (ligne 51) et de la Chaussée de Waterloo, avec l’aide d’un bureau d’études. Informer et inciter les Ucclois à l’utilisation de moyens de transports alternatifs (transports en commun combinés à des voitures partagées ou des vélos). Pour pallier le fait que certains quartiers ne sont pas desservis, proposer un système de navettes au moyen de bus électriques. Construire un parking souterrain en-dessous de la place communale. Fermer certaines rues scolaires aux heures de début et de fin des cours, afin d’améliorer la qualité de l’air aux abords et dans les établissements scolaires. Multiplier les zones 30 en dehors des grands axes régionaux.

    0
  • 3ème

    Culltiver sa curiosité

    Culture Culture

    Culture: le Centre culturel d’Uccle est un magnifique espace qui n’est pas utilisé à son plein potentiel. Veillons à proposer plus de diversité dans sa programmation et à y introduire des disciplines telles que de la danse et des spectacles plus contemporains. Nouons des partenariats avec d’autres structures et acteurs culturels foisonnants. Offrons à nos élèves une immersion culturelle et un lieu de création. Proposons un espace récréatif (buvette et petite restauration) et d’exposition, ouvert en dehors des heures de spectacles.

    0
  • 4ème

    Décloisonner

    Autres Autres

    Favorisons la mixité sociale et culturelle à travers des projets fédérateurs. Luttons contre toute forme de discriminations et proposons une vision inclusive de l’enseignement, du logement et de l’espace public.

    Suscitons les rencontres entre jeunes et moins jeunes, mettons les compétences de nos aînés en valeur auprès de la société, sortons les personnes âgées de leur isolement, proposons des avantages fiscaux aux propriétaires qui affectent une partie de leur habitation au logement étudiant.

    En 1580, dans “Les Essais”, Montaigne bouscule les positions respectives des hommes et des animaux et révèle l'erreur de jugement que porte l'Homme sur ces derniers. Montaigne conteste l’arrogance de l’homme à s’estimer maître de la nature et opère un renversement de perspectives. À une vision verticale, Montaigne substitue une relation horizontale entre les hommes et les animaux, faite de solidarités réciproques. Près de cinq siècles plus tard, on en est encore loin. Le degré de civilisation d’une société s’évalue à la manière dont elle protège les plus fragiles. Faisons d’Uccle une commune exemplaire en matière de bien-être animal et agissons auprès des Régions et du Fédéral pour faire évoluer leur statut, scandaleusement apparenté à celui des “biens meubles”.

    0

Pour pouvoir faire une proposition, liker ou mettre en favoris, vous devez être connecté en tant que citoyen.

Se connecter S'inscrire