Présentation du programme

Ce que je voudrais, c'est une prise en compte de tous les Ucclois. Nous vivons dans une société où la misère, même invisible, se répand. Il importe d'aider les plus faibles et particulièrement les jeunes, qu'on ne peut laisser pour compte. Ce serait inhumain et stupide. Guérir est plus coûteux que prévenir.
Uccle ne doit plus être seulement une commune agréable à vivre. Il faut qu'elle règle mieux les points concrets sur lesquels elle a prise, comme l'aide aux personnes, et qu'elle résolve des problèmes récurrents comme la mobilité ou le respect de l'environnement, qu'elle revoie sa politique culturelle sclérosée et enfin, qu'elle pense aux jeunes et aux anciens autant qu'aux concitoyens aisés. Tout cela par une gouvernance limpide et rigoureuse qui respecte nos valeurs démocratiques, de tolérance, de laïcité et de solidarité et qui rende la politique aux citoyens : changer le monde commence autour de soi.

Mes 5 mesures phares

  • 1ère

    Réparer la fracture sociale

    Aides sociales Aides sociales

    Uccle est une commune où les gens sont plus prospères que la moyenne régionale et cela lui donne les moyens d'agir. Or il n'y a pas assez qui est fait en vue de lisser les inégalités, de lutter contre une paupérisation croissante d'une partie toujours plus grande des Ucclois.e.s ou de donner un maximum de chances de réussite à celles et ceux qui ne sont pas dans les beaux quartiers. Tant le CPAS que la commune doivent agir en concertation et de conserve pour atteindre cet objectif: réparer la fracture sociale

    0
  • 2ème

    Non à la culture plan-plan

    Culture Culture

    Uccle ronronne souvent d'autosatisfaction. Ainsi en va-t-il dans le domaine culturel. Certes le CCU fête ses soixante ans, mais il s'adresse à une clientèle aisée et d'âge mur. Et les autres? Les jeunes, les défavorisés? Pourquoi n'y a-t-il plus de cinéma à Uccle? Pourquoi ne pas pratiquer une politique sociale d'accès moins coûteux à la culture pour celles et ceux pour qui elle est un luxe inaccessible?

    0
  • 3ème

    Plan d'immobilité

    Mobilité Mobilité

    Uccle a paraît-il un plan de mobilité. Ah? Tout le monde voit bien qu'il y a trop de voitures mais que fait-on? Pour encourager la mobilité douce, on offre 500€ à qui peut s'offrir un vélo électrique... ou on reste la seule commune bruxelloise où les quad peuvent rouler. Rien qu'à ces deux petits faits, on voir bien à qui profite le crime. Oui, nous voulons plus de transport public, plus de mobilité douce, plus de zones 30 et même 20, l'arrêt de cette percolation constante des navetteurs dans les rues résidentielles,... J'arrête là et je résume: il y a tout à faire en ce domaine.

    0
  • 4ème

    Mon (trop) cher appartement

    Logement Logement

    Les chiffres le montrent: Uccle est la seconde commune la plus chère des 19 régionales en matière de logement. On construit à tour de bras, très bien, mais non seulement trop, n'importe où, n'importe comment, mais surtout cher, très cher, trop cher. Sans un vrai parc de logements sociaux et sans une politique volontariste du logement moyen, les Ucclois seront bientôt tous vieux et nantis. Il est vrai que c'est ça que souhaitent certains.

    0
  • 5ème

    Tous égaux

    Autres Autres

    Il faut privilégier le vivre ensemble dans un esprit de laïcité. La religion, les opinions philosophiques ou politiques, c'est du domaine privé. Encourageons, en commençant par nos écoles, la diffusion de nos idéaux de solidarité, de tolérance, de fraternité et de justice. Admettons nos différences... sans le moins du monde tolérer ce qui est intolérable, à savoir l'intolérance. Liberté, égalité, fraternité!

    0

Pour pouvoir faire une proposition, liker ou mettre en favoris, vous devez être connecté en tant que citoyen.

Se connecter S'inscrire