Présentation du programme

L’ADN de la liste « MR+ » repose sur les valeurs fondatrices du libéralisme politique : la défense de la liberté, la valorisation de l’individu, le respect, le mérite et la responsabilité. Composée d’une majorité de libéraux francophones et néerlandophones, cette liste contient également des candidats issus d’autres formations politiques – qualifiés d’« indépendants » - et des citoyens « sans étiquette » politique.

Bien entendu, le programme de la liste « MR+ » reprend les combats « classique » des libéraux :
+ de liberté
+ de développement économique
+ de sécurité
+ de qualité de vie et de propreté

À ceux-ci, s’ajoute une touche de modernité, avec + de démocratie locale (bonne gouvernance), + d’intermodalité (mobilité), + de solidarité entre les générations (intergénérationnalité), + d’espaces verts (environnement).

Mes 5 mesures phares

  • 1ère

    Espace de co-working et accélérateur d'entreprises

    Economie & finances Economie & finances

    En une décennie, le nombre d’indépendants a augmenté de près de 40% à Bruxelles. C’est fulgurant. En parallèle, de nouveaux modes de travail se sont développés. Le télétravail convainc de plus en plus d’employés et, surtout, d’employeurs. Tous ces travailleurs ont un point commun : ils n’ont pas toujours un lieu de travail adéquat à leur domicile. Un espace de co-working répond à ce besoin. Allié à un accélérateur de jeunes entreprises, il développe aussi l’activité économique et renforce l’image ainsi que l’attractivité de notre commune. L’esprit d’entreprendre est, quant à lui, valorisé. De nombreuses communes ont déjà pu profiter des retombées positives de ce genre de concept. Pourquoi pas Woluwe ?

    0
  • 2ème

    Budget participatif

    Gouvernance Gouvernance

    Permettre à un projet être porté de A à Z par les citoyens, avec le soutien de la commune : c’est tout l’esprit des budgets participatifs. C’est (re)faire confiance à l’intelligence collective et (re)donner de la liberté aux citoyens qui peuvent décider, ensemble, d’un projet qui est dans l’intérêt de leur quartier, mais aussi de la commune. Avec un encadrement approprié de l’action publique pour éviter les mauvaises surprises, les budgets participatifs peuvent faire émerger de formidables projets communaux qui n’auraient peut-être jamais vu le jour.

    0
  • 3ème

    Nouveau site internet communal

    Gouvernance Gouvernance

    Vous avez une question sur la commune ou besoin d'une information urgente. Quel est votre premier réflexe? Consulter le site internet de Woluwe-Saint-Lambert. Celui-ci devrait pouvoir être fonctionnel, optimisé et "responsive"; c'est-à-dire lisible sur n'importe quel support. Aujourd'hui, nous sommes loin du compte. Ce n'est pas seulement le "design" du site internet qui laisse à désirer, c'est aussi son arborescence: difficile de trouver une info rapidement et efficacement. Procédons à une refonte totale du site internet communal ! Ce n'est pas seulement une question d'esthétique, c'est aussi une question de démocratie locale.

    0
  • 4ème

    Accès Wi-Fi gratuit et espace informatique public

    Autres Autres

    Alors que les appareils numériques sont de plus en plus abordables, la fracture numérique entre les habitants ne se résorbe pas. Parfois, c'est une question de générations. Et nous devons continuer à aider nos aînés à comprendre comment utiliser un ordinateur ou comment se protéger des arnaques sur internet. Mais parfois, c'est aussi une question de moyens. Tout le monde ne peut pas se permettre de payer un abonnement "full internet". Pourtant, en 2018, beaucoup de choses se font par internet: recherche d'emploi, e-facture, réservations, SAV... Un accès WiFI gratuit et un espace informatique public dans un lieu très fréquenté, comme la maison communale, permettrait de réduire un peu plus la fracture numérique entre les habitants.

    0
  • 5ème

    Pop-up stores pour les rez-de-chaussée commerciaux vides

    Economie & finances Economie & finances

    Un Nike ID à Woluwe-Saint-Lambert ? Ou un Google store ? Et pourquoi pas… Il n’y a pas pire image, pour un grand axe commercial, qu’une succession de rez-de-chaussée commerciaux vides, avec graffitis sur la façade et journaux placardés sur la vitrine. Cela laisse l’impression d’une rue à l’abandon : une mauvaise image pour les potentiels clients, pour les commerçants déjà présents mais aussi pour les futurs commerçants qui pourraient s’installer dans notre commune. Afin de limiter le phénomène, encourageons les baux plus courts qui permettent l’installation de magasins éphémères (pop-up stores). En attendant une législation appropriée en Région bruxelloise, on peut déjà agir en sensibilisant les propriétaires mais aussi en permettant à la commune d’apporter certaines garanties à ce niveau. Avec des magasins-concepts qui n’entrent pas en concurrence avec les commerces existants, on attire une clientèle plus diversifiée et on revitalise la vie économique de tout un quartier.

    0

Pour pouvoir faire une proposition, liker ou mettre en favoris, vous devez être connecté en tant que citoyen.

Se connecter S'inscrire