Présentation du programme

Du haut de mes 21 ans, je souhaite reprĂ©senter la jeunesse montoise. J’ai constatĂ© que beaucoup de jeunes se dĂ©sintĂ©ressent de la politique car ils ne se sentent pas Ă©coutĂ©s. A cela s’ajoute un dĂ©sir d’une meilleure gestion de la Ville de Mons. En tant que citoyens, nous nous habituons aux imperfections: les horaires restreints du service population, les fermetures prĂ©coces des recyparcs, les dĂ©pĂŽts sauvages, l’état des pistes cyclables, l’absence d’une salle des fĂȘtes Ă©tudiante, des Ă©coles qui ferment
 Mais ne soyons pas fatalistes: tout peut changer et ĂȘtre amĂ©liorĂ© ! Une de mes motivations est nĂ©e de ce manque d’ambition pour mon village, Ghlin, qui n’est pas reconnu Ă  sa juste valeur: des citoyens motivĂ©s, des commerçants enthousiastes, le parc Bonaert, le Grand-Large, l’hippodrome, le bois,...
En effet, j’ai toujours vĂ©cu Ă  Ghlin. J’ai grandi en entendant les rĂ©cits des combats politiques de mon grand-pĂšre, RenĂ© Soupart, conseiller communal, particuliĂšrement impliquĂ© dans le dĂ©veloppement de nos quartiers, notamment le Petit Paris.
Pour ma part, Ă©lĂšve Ă  l’école communale du Rossignol puis Ă  l’AthĂ©nĂ©e Marguerite Bervoets, je suis actuellement Ă©tudiant en Droit en premiĂšre Master Ă  l’UniversitĂ© libre de Bruxelles. ParallĂšlement Ă  mes Ă©tudes, en job-Ă©tudiant, je suis maĂźtre-nageur Ă  la piscine du Grand-Large. Et, je suis le 39e candidat pour un Mons en Mieux.
Améliorons le futur !

Mes 5 mesures phares

  • 1Ăšre

    La jeunesse

    Jeunesse Jeunesse

    À suivre

    0
  • 2Ăšme

    L’enseignement communal

    Enseignement Enseignement

    L'enseignement maternel et primaire est une responsabilité essentielle du pouvoir communal. Les 33 implantations scolaires de l'entité montoise ont, à nos yeux, une importance capitale: le futur s'y joue !
    En prÎnant la diversification, nous voulons que l'école soit non seulement un lieu d'apprentissage des connaissances, mais également, une ouverture au monde par le biais d'activités sportives ou culturelles et de rencontre. L'éveil artistique , le respect de l'environnement et de la biodiversités sont autant de promoteurs sociaux pour une société plus agréable à vivre.
    Encourageons et dĂ©veloppons notamment les liens avec le DynamusĂ©e, les projets de potagers, les activitĂ©s intergĂ©nĂ©rationnelles, les nouvelles technologies et les dĂ©fis sportifs. Alors que certaines implantations ferment, d'autres sont en surpopulation. Un effort de financement doit ĂȘtre fait pour nos Ă©coles afin que les enfants puissent Ă©voluer dans des entitĂ©s d'enseignement Ă  taille humaine et de qualitĂ©.
    L'Ă©cole doit ĂȘtre accessible Ă  toutes et tous. Nous nous fixons comme objectif prioritaire le dĂ©veloppement et l'Ă©mancipation de tous les enfants, des plus fragilisĂ©s aux plus privilĂ©giĂ©s, sur un mĂȘme pied d'Ă©galitĂ©. La tolĂ©rance, le respect de l'autre et l'ouverture d'esprit sont des enseignements indispensables pour le citoyen de demain !
    C'est maintenant que se construit le futur !

    0
  • 3Ăšme

    La culture

    Culture Culture


    En 2015, Mons a été capitale européenne de la culture. Cela a permis un développement sans précédent du secteur culturel. Il faut persévérer dans cette voie et profiter de cette impulsion pour que TOUS les Montois puissent en profiter.
    Cela dĂ©bute par les tous petits. Les Ă©lĂšves des Ă©coles communales doivent pouvoir bĂ©nĂ©ficier d’un accĂšs inconditionnel et gratuit aux collections et expositions du PĂŽle MusĂ©al. Ils doivent ĂȘtre guidĂ©s et accompagnĂ©s par le service pĂ©dagogique qui doit, pour ce faire, bĂ©nĂ©ficier de tous les moyens nĂ©cessaires.
    De plus, les instances dirigeantes devraient offrir un projet de cohĂ©sion culturelle en accueillant le MinistĂšre de la Culture de la FĂ©dĂ©ration Wallonie-Bruxelles. Cela permettrait d’assoir Mons dans son titre de capitale wallonne de la culture et d’y attirer des travailleurs.
    Mais, ne nous trompons pas. Certaines choses doivent changer et ĂȘtre amĂ©liorĂ©es. Si on veut une politique culturelle forte, il faut s’en donner les moyens mais Ă©galement avoir des objectifs clairs. Il faut promouvoir et travailler avec les artistes, groupes, associations des 19 communes du Grand Mons liĂ©s aux secteurs du thĂ©Ăątre, de la musique, de l’aquarelle, de la sculpture, de la danse... il faut avancer tous ensemble! La culture pour tous par tous.
    Pas de futur sans culture ! đŸŽšđŸŽ»đŸŽ­

    0
  • 4Ăšme

    Les problématiques LGBT

    Autres Autres

    À suivre

    0
  • 5Ăšme

    Commerces de proximité et de qualité

    Economie & finances Economie & finances

    Soutenons le commerce de proximité !
    Avec le dĂ©veloppement des Grands PrĂšs et le boum de la vente en ligne, les petits commerçants se retrouvent dans des situations de plus en plus compliquĂ©es. Il faut constater que, malgrĂ© la crĂ©ation d’un millier d’emplois aux Grands PrĂšs, beaucoup d’autres ont disparu dans le centre historique de Mons mais aussi dans les communes du Grand Mons.
    Il est nĂ©cessaire de soutenir le petit commerce dĂ©jĂ  existant - et pas seulement aider les nouveaux Ă  s’installer dans le centre-ville.
    De nos jours, il est parfois difficile de trouver, proche de chez soi, une boulangerie, un boucher, un cordonnier, un primeur, etc
 dans les petits villages de l’entitĂ©. Tout le monde n’a pas forcĂ©ment les facilitĂ©s - ni l'envie - de se rendre dans les centres commerciaux ! Un village sans commerce est un village qui se meurt. Il faut lutter pour Ă©viter qu’ils ne se transforment uniquement en zones rĂ©sidentielles.
    Il est nĂ©cessaire de crĂ©er un fonds et un plan d’action aussi pour le soutien des commerçants extra muros. Les efforts sont aujourd’hui beaucoup trop concentrĂ©s sur le centre historique de Mons, au dĂ©triment des autres entitĂ©s : cela doit changer ! En plus de se concentrer sur le commerce de niches, dĂ©veloppons un commerce de proximitĂ©, mettant en avant les circuits courts, instaurons l’établissement de halles mises Ă  dispositions de nos producteurs, nos agriculteurs et commerçants locaux, aidons les coopĂ©ratives,
 tout en donnant l’opportunitĂ© aux commerçants de se dĂ©velopper en ligne via l’instauration, par exemple, de formations et d’une assistance ainsi que d’une plateforme encadrĂ©e par la Ville.
    Notre région regorge de gens motivés, entreprenants et entrepreneurs, soutenons-les !
    Pour conserver un commerce de proximité et de qualité dans le futur !

    0

Pour pouvoir faire une proposition, liker ou mettre en favoris, vous devez ĂȘtre connectĂ© en tant que citoyen.

Se connecter S'inscrire