Présentation du programme

Trois mots-clés résument notre engagement : transition, participation, inclusion.

Notre liste Ecolo-Groen pour Uccle compte un tiers de candidat·e·s issu·e·s de la société civile, plusieurs ressortissants étrangers, 10 candidat·e·s de moins de 30 ans et un candidat Groen, Patrick Wauters en 29e place.

Notre programme se veut innovant et alternatif. Il est le fruit des travaux d’une quinzaine de groupes de travail, qui ont réunis des militants Ecolo et des citoyen·ne·s d’Uccle. Les Ucclois·es sont d’ailleurs encouragé·e·s à continuer de nous envoyer leurs idées !

Quatre éléments fondamentaux rassemblent les propositions d’Ecolo Uccle :

1) Uccle, une commune verte et en transition
2) Uccle, une commune éthique et ouverte
3) Uccle, une commune où la mobilité se partage
4) Uccle, une commune pour toutes et tous

Parmi les priorités :
- la participation citoyenne,
- faire d’Uccle une commune en transition (gestion écologique des espaces verts, zéro déchet…),
- la mobilité douce (réaliser 10 km de pistes cyclables au cours des 6 prochaines années et généraliser les Zones 30 à toutes les voiries de quartier, à l’exception des axes principaux maintenus à 50 km/h),
- l’éthique et la gouvernance,
- le logement pour tous (augmenter le parc de logements de l’AIS de 50% au moins),
- l’égalité des chances et de genre,
- une offre culture plus diversifiée.

Mes 2 mesures phares

  • 1ère

    Encourager le développement d’infrastructures publiques collectives à l’initiative de citoyens

    Travaux publics Travaux publics

    Qui mieux que les citoyen.e.s d'une rue sont les plus à même d'identifier les infrastructures publiques qui leur manquent ? Posons la question, proposons des solutions et répondons aux besoins en étroite collaboration avec les riverain.e.s concerné.e.s !

    Espace de jeu, banc, arceau à vélo, potager, composte, box à vélo, poulailler, canisite, etc, sont autant d’installation qui permettent de :
    - répondre à un besoin
    - développer les liens sociaux dans les quartiers
    - rendre les citoyen.ne.s acteurs.rices de leur environnement direct
    - se réapproprier l'espace public

    0
  • 2ème

    Repenser notre système démocratique

    Gouvernance Gouvernance

    Dans une démocratie uniquement représentative (où les représentants par l'intermédiaire du vote des électeurs détiennent le pouvoir), il existe une tension dans le chef des détenteurs du pouvoir décisionnel et plus particulièrement de l'exécutif, entre ce qu'il pense être juste et bon et ce qu'une majorité du peuple souhaite.

    Plusieurs stratégies sont utilisées par les formations politiques pour "s'extirper" de ce dilemme :
    - se décréter la voix du peuple
    - décréter ses opinions comme ayant été approuvées par le peuple lors des élections
    - ignorer cette tension en décrétant le peuple incapable de saisir la complexité du contexte politique menant à une décision.
    - légitimer ses prises de position par des simulacres de concertation citoyenne.

    Je pense, comme de nombreux écologistes, que pour sortir de ce conflit et améliorer la confiance des citoyens en leurs institutions, il faut rendre structurellement le pouvoir au peuple. Le référendum d'initiative, le référendum révocatoire, la démocratie liquide, le tirage au sort, la participation directe sont d'autant de moyens d'y arriver !

    0

Pour pouvoir faire une proposition, liker ou mettre en favoris, vous devez être connecté en tant que citoyen.

Se connecter S'inscrire