Présentation du programme

DéFI Watermael-Boitsfort propose un programme ambitieux tourné résolument vers la participation citoyenne, la transparence, la bonne gouvernance.
Ce programme peut être consulté via le lien : wwwdefiwatermaelboitsfort.eu

Mes 5 mesures phares

  • 1ère

    Osons une vraie participation citoyenne

    Autres Autres

    L'amélioration de la qualité de vie dans sa commune dépend de chaque citoyen. Chacun peut contribuer à la construction de réponses aux besoins de la collectivité. Et cela dans de multiples matières, mobilité, développement durable, logement, troisième âge, culture, environnement... La participation citoyenne est un outil important de renforcement de la société. Cet outil il faut l'utiliser dans notre commune avec détermination et non pas y voir un gadget utilisé de temps à autre selon les intérêts du moment.
    Les trois axes majeurs de la participation citoyenne ; consultation, concertation et coproduction doivent être sérieusement dynamisés.
    Il faut, par exemple, repenser la formule de réunions de quartiers de manière plus interactive, multiplier les opportunités de dialogues et de participations directes avec les habitants et soutenir (si possible parfois avec des subsides) des groupements citoyens.
    Il y a aussi des idées toute simples à mettre en place et qui ne coûtent rien comme par exemples des promenades citoyennes régulières pour constater ce qui est à changer ou à améliorer dans chaque quartier.
    Sans oublier des interactions directes avec les responsables communaux et les services de la commune via internet. Soyons créatifs, mobilisés et recréons du lien entre habitants, entre quartiers, entre citoyens et élus.

    0
  • 2ème

    Osons une meilleure gestion de l'espace public et de la propreté

    Propreté Propreté

    Chacun conviendra qu'il y a en ces matières encore beaucoup d'effort à faire.
    Etonnant paradoxe. Etre une jolie commune verte et connaître encore autant de problèmes de propreté dans certains quartiers.
    Il faut dès lors se poser les bonnes questions pour obtenir les bonnes réponses. Se pencher sur les soucis de chaque quartier, sinon de certaines rues problématiques, pour comprendre ce qui provoque des dysfonctionnements.
    Y a-t-il assez de poubelles ? Sont elles assez grandes, y a t-il un service d'intervention qui a été prévu après des évènements particuliers comme les brocantes, les fêtes de quartier. Le balayage des rues est-il assez régulier ?
    Au delà des réponses à trouver en concertation avec les habitants, la commune doit jouer aussi un rôle plus actif dans la prévention. Par exemple en conscientisant les citoyens à la propreté dès le plus jeune âge dans nos écoles. C'est dans la cour de récréation que l'on peut déjà apprendre à ne pas jeter l'emballage de son bonbon à terre.
    Et pour les plus grands dans le milieu scolaire, pourquoi ne pas les inviter à participer à des initiatives citoyennes de nettoyage ?
    Au niveau de l'aménagement de l'espace public, il faut aussi relever les manches. Nous devons réinvestir en ce domaine. Combien de trottoirs encore à rénover, de bâtiments (par l'exemple l'Académie des Arts) dont les façades font peine à voir. Sans oublier la place Keym qui attend toujours un souffle nouveau... et un pavage moins dangereux.

    0
  • 3ème

    Osons la tolérance zéro pour les incivilités

    Autres Autres

    Les agressions sonores nocturnes et diurnes, les dépôts sauvages de poubelles, les déjections canines, les voitures sur le trottoir, les dégradations diverses... ce ne sont là que quelques exemples de ces incivilités qui peuvent minent le quotidien.
    Ne serait-il pas temps de prendre toute la mesure du problème des incivilités dans nos quartiers, de lancer des campagnes de préventions plus originales plus marquantes et, enfin, de se résoudre à appliquer une tolérance zéro, pour ceux qui afficheraient une indifférence coupable aux plus élémentaires bases du vivre ensemble.
    Les incivilités doivent être combattues avec la plus grande énergie, avec plus de moyens, plus d'idées pour endiguer ce fléau sociétal.

    0
  • 4ème

    Osons un soutien actif aux commerces de proximité

    Autres Autres

    Ce ne sont pas moins de 55% d'habitants de Watermael-Boitsfort qui font leurs courses dans la commune. Une proportion qui augmente en fonction de l'âge pour atteindre plus de 70% pour les plus âgés. C'est-dire toute l'importance de pouvoir offrir sur notre territoire un panel de commerces le plus large possible. Et avant tout des commerces de proximité qui se singularisent par le conseil, le service, l’originalité de l’offre, la compétence du personnel, la qualité de l’accueil, l’authenticité du cadre.
    Pouvoir se passer de sa voiture pour aller faire ses courses tout près de chez soi est, en outre, un bienfait au niveau écologique.
    Devons-nous nous résoudre à voir ces commerces disparaître en laissant tout le terrain au e-commerce (Amazon...)
    Il est indispensable que la Commune, par diverses initiatives (accompagnement des nouveaux commerçants, suivi des cellules commerciales vides, aide à la communication, .…) soutienne beaucoup plus activement nos pôles commerciaux, nos commerces de quartier, si l'on veut éviter une dramatique désertification commerciale

    0
  • 5ème

    Osons donner une visibilité accrue aux artistes de la commune

    Autres Autres

    La culture est souvent le "parent pauvre" dans les programmes électoraux. A force de l'assimiler aux "loisirs", elle paraît moins essentielle face à d’autres priorités. Pourtant, comme l'enseignement, elle est un des piliers d'une démocratie saine et aide chaque individu à une meilleure émancipation. Nous avons la chance de posséder un magnifique centre culturel qui nous permet d'être au contact de multiples créateurs. En plein processus de redynamisation la Vénerie a pour défi de faire revenir dans ses salles un public qui s'est détourné parfois de certaines de ses activités. La Commune se doit d'accompagner au plus prêt l’ambition retrouvée de la Vénerie d’offrir des spectacles accessibles au plus grand nombre et de sortir de ses murs pour aller à la rencontre du public.
    Par ailleurs, on le sait, Watermael-Boitsfort a été, hier, la commune de célèbres peintres comme Rik Wouters, Roger Somville, Paul Delvaux mais aussi des deux plus grands maîtres de la BD ; Hergé et Franquin. Aujourd'hui elle continue à être le cadre de vie de nombreux artistes, peintres, comédiens, musiciens, cinéastes… Soyons fier d'être une "terre de talents" et osons offrir plus de visibilité à ceux qui vivent leur art à Watermael-Boitsfort, en les intégrant plus et mieux dans l'action culturelle communale, en leur offrant des opportunités pour mettre en valeur leur travail.

    0

Pour pouvoir faire une proposition, liker ou mettre en favoris, vous devez être connecté en tant que citoyen.

Se connecter S'inscrire