Présentation du programme

Nous sommes conscients du potentiel immense d’Ixelles : une diversité qui fait sa richesse, une offre culturelle formidable, un cadre de vie agréable, une dynamique économique et commerciale réelle, une vie de quartier rare en milieu urbain. Nous voulons préserver ces atouts et rendre notre commune encore plus conviviale. Pour réaliser cet objectif, il faut mesurer 3 enjeux à l’échelle régionale qui se jouent dans notre commune :
1. Le prix de l’immobilier atteint des records impressionnants à Ixelles. Progressivement, une dualisation de la population risque de s’installer. Le vivre-ensemble, la cohésion sociale, la sécurité et la politique du logement public sont autant d’outils pour répondre à ce risque.
2. Le boom démographique entraîne d’une part la nécessité d’accroître les services publics (construction d’écoles, augmentation de l’offre sportive et culturelle, etc.) et d’autre part une exigence plus importante de la part des citoyens envers ces mêmes services (qualité de l’accueil, efficacité des interventions des services communaux, etc.). Notre politique d’investissement, notre expertise et notre dynamisme entendent répondre à cet enjeu.
3. Enfin, la densification urbaine entraîne une sollicitation et une occupation toujours plus importantes de l’espace public. Nos politiques de rénovation urbaine et de travaux publics sont résolument orientées vers un apaisement de la ville, la végétalisation croissante de nos espaces urbains, l’amélioration et la défense de nos espaces publics.

Mes 5 mesures phares

  • 1ère

    Création de 200 nouveaux logements publics

    Logement Logement

    Le droit au logement est un droit fondamental. Un logement accessible et de bonne qualité constitue le premier levier de l'émancipation sociale. La commune a un rôle majeur à jouer dans la mise en œuvre d'un véritable droit inconditionnel au logement. Or, Ixelles a un parc de logement public historiquement restreint qui ne permet pas de faire face à la demande des très nombreux ménages qui ne peuvent plus s’y loger à prix décent.

    Nous proposons d’augmenter le parc communal en créant 200 nouveaux logements publics, principalement sociaux, selon les meilleures normes environnementales et énergétiques, et en prévoyant suffisamment de logements adaptés aux personnes à mobilité réduite. Nous proposons également de rénover 300 logements sociaux gérés par Binhôme. Pour parvenir à ce résultat, nous continuerons à activer tous les leviers à notre disposition : contrats de quartier, Alliance Habitat, charges d'urbanisme et partenariats avec tous les acteurs publics régionaux et communaux.

    0
  • 2ème

    Création d’une résidence de logement de transit

    Logement Logement

    La commune fait face à de nombreuses demandes de logement d’urgence. Les situations sont diverses et cumulent parfois plusieurs difficultés dramatiques : incendie, problèmes familiaux et/ou médicaux, victimes de marchands de sommeil, victimes de violence conjugale, etc. La commune est actuellement mal armée pour faire face à ce type de demandes.

    Nous proposons donc de créer une résidence de transit permettant d’accueillir temporairement les personnes se trouvant en situation d’urgence sociale.

    0
  • 3ème

    Création de zones 30 et de zones de rencontre

    Mobilité Mobilité

    Si les Ixellois.es abandonnent de plus en plus la voiture, ce n’est pas le cas des nombreux navetteurs qui transitent par notre commune. Or Ixelles se situe à l’aboutissement de plusieurs voies d’accès principal de circulation qui charrient des flux imposants de trafic : débouché moyenne ceinture, débouché E411, débouché avenue Louise, etc. Mener une politique volontariste vis-à-vis des seuls Ixellois.es ne suffit pas, il nous faut aménager la commune de manière à y préserver la qualité de vie et la qualité de l’air. De plus, les Ixellois.es font régulièrement état de leur besoin d’espaces publics qualitatifs et sécurisés. Les plaintes concernant les vitesses de circulation sont extrêmement fréquentes dans certaines rues locales.

    Nous proposons de :

    - Généraliser les zones 30 de quartier et de prévoir des zones –ou des moments- d’apaisement dans les rues locales d’Ixelles (zones de rencontre, rues réservées aux jeux pendant les vacances) et accompagner le travail de réduction des vitesses par une réflexion sur la réduction des flux ;
    - Veiller au respect de ces zones via des moyens adaptés (radars préventifs, dispositifs physiques de type casse-vitesse, radars sanctionnateurs, etc.) .

    0
  • 4ème

    Une politique cyclable ambitieuse

    Mobilité Mobilité

    Le nombre de cyclistes quotidiens a explosé ces dernières années à Ixelles. Soutenir cette croissance et convaincre un public toujours plus nombreux à se mettre en selle implique de donner aux Ixellois.es des garanties de sécurité et de confort. Mon plan d’actions a été rédigé sur base d’un audit Bypad des forces et faiblesses de la politique cyclable à Ixelles.

    Nous proposons de poursuivre la mise en œuvre de ce plan d’actions, notamment :

    - Continuer à améliorer l’infrastructure et le réseau cyclable en créant des itinéraires vélos lisibles, visibles et continus avec un haut niveau de sécurité et de confort.
    - Systématiser le placement d’arceaux vélos à chaque carrefour et poursuivre la politique d’implantation de box vélos.
    - Veiller à ce que les écoles soient correctement équipées en petits vélos (type draisiennes) pour permettre un apprentissage précoce à tous les enfants de maternelle.
    - Poursuivre et renforcer la participation des écoles ixelloises au brevet du cycliste, qui permet aux élèves de 5è primaire d’apprendre à rouler à vélo en toute sécurité.

    0
  • 5ème

    Ouverture d’une nouvelle école secondaire de 600 places

    Enseignement Enseignement

    La Région bruxelloise est caractérisée par une croissance démographique vertigineuse, associée à un rajeunissement de sa structure d’âge, depuis le début des années 2000. Malgré les efforts entrepris par les pouvoirs publics depuis 2010, les signes de saturation des établissements scolaires de la Région se sont multipliés. Ce phénomène touche désormais pleinement tous les niveaux d’enseignement. L'Institut bruxellois de statistiques (IBSA) prévoit encore une croissance importante de la population scolaire dans le secondaire à Ixelles. Il faut ajouter à cela que de nombreux.ses élèves n'habitant pas la commune fréquentent des établissements scolaires ixellois (surtout dans le secondaire puisque les élèves sont plus autonomes sur le plan de la mobilité). Il est aujourd'hui important que la commune d'Ixelles prenne sa part dans les besoins de création de places dans le secondaire, en créant une nouvelle école.

    Nous proposons donc de créer une nouvelle école secondaire de 600 places sur le site de l’ancien Athénée Rabelais. Ce site sera entièrement rénové en 2023 grâce au contrat de quartier Athénée, et aux investissements de la Région et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce site accueillera également une crèche de 69 lits, une extension de l’école primaire n°4, deux salles de sport et une halle publique ouvertes au quartier en dehors du temps scolaires.

    0

Pour pouvoir faire une proposition, liker ou mettre en favoris, vous devez être connecté en tant que citoyen.

Se connecter S'inscrire