Présentation du programme

Notre programme résulte d’une consultation des Bruxellois à travers notre sondage « Mon Bruxelles 2018 ».
Il s’agit de propositions concrètes qui traduisent notre projet de Ville. Un projet décliné en 14 thématiques et plus de 500 propositions.
Le projet est disponible en intégralité sur le site defibruxelles.eu

Mes 5 mesures phares

  • 1ère

    STOP AUX INCIVILITÉS ET AUX NUISANCES

    Propreté Propreté

    La propreté des rues, la lutte contre les incivilités, la lutte contre le bruit et les excès de la musique amplifiée, une meilleure coordination des chantiers urbains.
    ✓ Pour une tolérance zéro contre les dépôts clandestins via :
    ▪ l’enlèvement des dépôts clandestins signalés par le citoyen ou les gardiens de la paix, dans la journée
    ▪ la mise en place d’une cartographie des zones les plus touchées
    ▪ la mise en place d’une équipe volante d’enlèvement quotidien
    ▪ l’installation de caméras mobiles aux endroits stratégiques identifiés par la cartographie des dépôts clandestins afin de pouvoir verbaliser et prendre sur le fait les coupables d’incivilités. DéFI souhaite faire des citoyens des ambassadeurs, acteurs et responsables de la propreté de leur quartier.

    ✓ Pour des citoyens ambassadeurs, acteurs et responsables de la propreté de leur quartier via :
    ▪ la sensibilisation
    ▪ des budgets participatifs « propreté »
    ▪ des contrats « propreté » avec les commerçants et un système bonus/malus sur les taxes communales

    ✓ Pour une réduction du nombre de déchets produits et collectés via:
    ▪ des approches éducatives, de sensibilisation et de responsabilisation de ses administrations
    ▪ des actions de sensibilisation à la réduction des emballages plastiques dans les grandes surfaces et les commerces de proximité.

    0
  • 2ème

    LAÏCITE DE LA VIE PUBLIQUE

    Autres Autres

    La laïcité de la vie publique, c'est-à-dire la priorité de la loi civile sur la loi religieuse

    0
  • 3ème

    CHANGER LES MOEURS POLITIQUES DE LA GESTION DE BRUXELLES

    Gouvernance Gouvernance

    Gouvernance :

    ✓ Un nouveau contrat d’éthique de la gouvernance publique à la Ville de Bruxelles via :
    ▪ l’adoption en début de mandature communale d’un code éthique des mandataires, validé par le conseil communal
    ▪ l’application du décumul intégral des fonctions de bourgmestre et d'échevin
    ▪ la fin des rémunérations des mandats dérivés/accessoires des fonctions de bourgmestre, échevin, président de CPAS
    ▪ la mise en place d’un cadre transparent des dépenses de fonctionnement des cabinets des bourgmestres et échevins
    ▪ l’application du principe de rémunération à la présence effective du mandataire dans l’exercice de ses fonctions
    ▪ la transparence des mandats, rémunérations et avantages en nature des mandataires publics via la mise à jour permanente du cadastre des mandats communaux et para-communaux ainsi que de leur publicité via le site internet de la commune
    ▪ la lutte contre les conflits d’intérêts via une déclaration préalable d’intérêts de la part de tout mandataire lors de son entrée en fonction
    ▪ le recours prioritaire aux mécanismes d’«appels à projet » dans l’octroi et l’attribution des subsides et marchés de services communaux
    ▪ l’objectivation des recrutements communaux afin d’éviter les passe-droits et la politisation excessive de l’administration
    ▪ la rationalisation du nombre de structures publiques communales ou para-communales.

    0
  • 4ème

    UNE MOBILITÉ PLUS CONVIVIALE

    Mobilité Mobilité

    Bruxelles a des années de retard par rapport à d'autres capitales européennes, comme Vienne, Copenhague, Stockholm...
    ✓ Pour une réduction de la pression automobile
    DéFI s’inscrit pleinement dans l’objectif de diminution de la présence automobile et de la transition vers les modes de transports vert et multimodaux !

    ✓ Pour un Plan Vélo à la Ville de Bruxelles
    Le transport à vélo comme une alternative prioritaire pour lutter contre la congestion automobile.
    Il conviendra de travailler sur les trois types de problèmes rencontrés par ceux-ci : la dangerosité de certains axes, le relief accidenté de la ville, la difficulté de transporter certains objets s’ils sont encombrants.
    Faire du vélo électrique un axe prioritaire de son projet de développement du vélo comme moyen de transport au sein de la Ville notamment en prévoyant des points de stockage et de recharge sécurisés.
    → Le vélo dès l’école :
    La grande majorité des écoles ne disposent pas de locaux pour garer le vélo dans l’école et il n’y a aucun rang d’école organisé. DéFI entend promouvoir l’usage du vélo dans les écoles : avec la programmation des aménagements adéquats (range-vélos), des rangs vélos et des itinéraires à aménager prioritairement.

    ✓ Pour des aménagements piétons sécurisés et aux normes PMR.
    Dans le cadre de l'aménagement et la rénovation des trottoirs ; systématiquement s'assurer de la sécurité et leur conformité sur base des normes adaptées aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR).

    0
  • 5ème

    HARO CONTRE LES HARCÈLEMENTS ET L'INSÉCURITÉ

    Maintien de l'ordre Maintien de l'ordre

    ✓ Pour plus de patrouilles et de meilleurs délais d’intervention via :
    ■ une évaluation de la réforme des districts mis en place au sein de la zone de police et une évaluation par des délais d’interventions par quartier
    ■ un renforcement des brigades cyclistes et pédestres.

    ✓ Pour un plan de sécurité spécifique à chaque quartier
    Les besoins et les types de criminalités étant différents au sein de chaque quartier, DéFI entend développer au sein de la zone de police un plan de sécurité spécifique à chaque quartier, tenant compte d’une évaluation des points noirs en termes de sécurité au sein de celui-ci, de sa sociologie et de ses axes/infrastructures structurants (commerciaux, sportifs, culturels, logements, espaces vert, …).

    ✓ Pour un plan de lutte contre le harcèlement de rue via :
    Un axe préventif :
    ▪ soutien aux ASBL qui luttent contre le harcèlement de rue dans Bruxelles
    ▪ sensibilisation des plus jeunes à cette problématique
    ▪ mise en place des campagnes d’affichage de prévention du harcèlement de rue
    ▪ développement d’une application smartphone pour signaler les faits aux agents de quartier et policiers à proximité
    Un axe punitif :
    ▪ renforcement et formation des patrouilles de police à cette problématique et priorité en termes d’intervention
    ▪ mise en place, pour les harceleurs récidivistes, condamnés plus de 5 fois, d’une période de travaux d’intérêts généraux au sein d’une ASBL qui lutte contre le harcèlement de rue
    ▪ formation des agents de la paix de la ville de Bruxelles à la reconnaissance des actes de harcèlement et aux moyens d’agir.

    0

Pour pouvoir faire une proposition, liker ou mettre en favoris, vous devez être connecté en tant que citoyen.

Se connecter S'inscrire