Présentation du programme

Une commune amie des ainé(e)s avec une espace public sur mesure des plus vulnérables, offre la tranquillité et la convivialité pour tous !

Bruxelles et Watermael-Boitsfort comme lieu de rencontre entre le nord et le sud du pays, entre francophones et néerlandophones : nous avons beaucoup a apprendre es uns des autres.

Ma plus grande préoccupation est le gouffre en pauvres et riches dans notre commune… Elle doit prendre sa responsabilité en la matière avec un vaste plan de lutte contre la pauvreté sous la responsabilité du CPAS, et un suivi politique au conseil communal.

Mes 2 mesures phares

  • 1ère

    Un plan de lutte contre la pauvreté

    Aides sociales Aides sociales

    Une mesure qui nous paraît fondamentale à mettre en place une coordination des acteurs de lutte contre la pauvreté et de l’accès aux soins de santé. Nous voulons ainsi améliorer encore la coordination sociale sur le territoire communal : le CPAS, les maisons de quartier, les comités de quartier, les mutualités, la société civile, l’ONE, les maisons médicales et le corps médical, la maison de l’emploi, écoles, les services communaux et ses ASBL sont tous des acteurs de la lutte contre la pauvreté qu’il convient de renforcer et de coordonner. Comme c’est déjà le cas, il reviendra au président du CPAS et plus largement au CPAS d’être les responsables de ce programme. Plus largement, nous voulons concrétiser l’ensemble de ces mesures au travers d’un plan local de lutte contre la pauvreté. L’exécution de ce programme sera évaluée annuellement par un rapport du CPAS et discuter lors d’un conseil communal.
    Concernant l’accès aux soins de santé, les maisons médicales assurent une politique de prévention et de soins de première ligne, de proximité et de qualité. Cette logique multidisciplinaire et intégrée, au service d’une médecine sociale tournée vers le patient, doit être encouragée. Aujourd’hui la seule maison médicale présente sur le territoire communal ne peut plus accueillir de nouveaux patients. Or de plus en plus de citoyens sont pourtant contraints de reporter des soins pour raisons financières.
    Il nous apparaît dès lors fondamental de faire cause commune pour améliorer l’accessibilité aux soins de première ligne dans notre commune en soutenant financièrement l’installation de deux maisons médicales dans les quartiers les plus denses, comme par exemple le quartier du Dries.

    0
  • 2ème

    Un espace public ami des ainés

    Environnement Environnement

    Mettre nos voiries en zone 30, c’est surtout faire cause commune pour la réappropriation des espaces publics par tous et pour tous et singulièrement pour les habitants les plus vulnérables, nos aîné·e·s et nos enfants. Nous proposons ainsi que pour chaque réaménagement d’espace public, l’adaptation à leurs besoins spécifiques soit prise comme ligne de conduite. Dans ce cadre, nous plaidons pour l’adhésion de la Commune au projet « Villes amies des ainé·e·s » de l’Organisation Mondiale de la Santé.

    0

Pour pouvoir faire une proposition, liker ou mettre en favoris, vous devez être connecté en tant que citoyen.

Se connecter S'inscrire