10 Oktober 2018

J-4 MYOC compte plus de 750 profils candidats et 4000 visites par jour!

A 4 jours des élections, la plateforme dépasse les 750 profils candidats. L'outil devient tout à fait incontournable dans certaines communes et particulièrement en Région bruxelloise. L'équipe se donne corps et âme pour permettre à un maximum de citoyens de trouver une information exhaustive sur la plateforme. Candidats, candidates, il est plus que temps de répondre à l'appel!

MYOC en chiffres


 


Plus de 750 candidats ont déjà joué le jeu de la transparence. Avec une trentaine d'inscriptions supplémentaires par jour, le bilan final est loin d'être fixé. Les visiteurs du site eux sont près de 5000 par jour. C'est un signal fort qui nous est envoyé par les citoyens. Le besoin d'informations claires, simples et limpides sur les programmes des candidats se fait clairement ressentir.


 


MYOC, un outil incontournable en Région bruxelloise


 


Avec près de 80 candidats chacune, Uccle et Watermael-Boisfort sont les communes les mieux réprésentées sur la plateforme. Woluwé-Saint-Lambert, Woluwé-Saint-Pierre, Bruxelles-ville ou Schaerbeek, comptabilisent chacune entre 30 et 60 candidats. En Wallonie, c'est la ville de Liège qui figure en tête pour l'instant. 


 Ecolo avec 202 candidats restent le parti le plus transparent sur MYOC suivi de près par le MR.


 Pour ce qui est des bourgmestres bruxellois, malgré les nombreuses sollicitations par nos équipes, tous n'ont pas encore accepté de se créer un profil sur la plateforme. Néanmoins, nous pouvons déjà saluer les inscriptions de Françoise Schepmans (Molenbeek), Philippe Pivin (Koekelberg), Benoit Cerexhe (Woluwé-Saint-Pierre), Olivier Deleuze (Watermael Boisfort), Boris Diliès (Uccle), Marc Jean Ghyssels (Forest), Olivier Maingain (Woluwé-Saint-Lambert), Charles Picqué (Saint-Gilles) et Philippe Close (Bruxelles-Ville).


 Tout à porte à croire que les Bruxellois pourront sans hésitations, faire un tour sur la plateforme pour s'informer le jour des élections (ou mieux, avant !). Malheureusement en Flandre, le bilan est nettement plus mitigé...

La dernière ligne droite


 


A quatre jours des élections, il est plus que temps de s'informer. Le droit de vote est un privilège et il passe nécessairement par un devoir d'information. Ne demandez pas à papa et maman, faites l'effort de vous informer. Les débats, émissions ou articles sur les élections ont inondé la toile. Tous les médias traditionnels ont investi pour permettre à tout le monde de voter en connaissance de cause. C'est à nous citoyens de jouer le jeu de la démocratie. Aux candidat.e.s, maintenant, de jouer le jeu de la transparence.


 


#Nomoreblindvotes #Dontletthefacedetermineyourvote

Sacha Henet,

Delen

Share on Facebook Share on Twitter Share on Linkedin